Euskaraldia : tendons la main à l’euskara !

 

Maria Jordana Ochoa, enseignante à Gau Eskola / Gau Eskolaren irakaslea

Itzulpena: Patrick Urruty

 

Du 23 novembre au 3 décembre s’est déroulée au Pays basque l’opération Euskaraldia (« le temps de la langue basque »). Son objectif est simple : parler durant onze jours en basque, en toute occasion, et donner aux autres la possibilité de s’exprimer en basque avec nous.

C’est l’été dernier que j’ai entendu parler pour la première fois de cet événement. J’étais à Estella, avec ma famille, mes amis et je pensais vivre cette expérience avec eux. Je n’imaginais pas alors que je serais à la fois loin et proche du Pays basque.

Même si c’est difficile d’avoir la possibilité de parler basque dans les rues de Bordeaux, nous avons décidé, comme l’ont fait d’autres Maisons Basques en Europe (Madrid, Barcelone, Londres Bruxelles, Rome…), de nous associer à notre manière à cet événement, avec les élèves de Gau Eskola. Nous avons parlé de l’Euskaraldia, vu des vidéos, appris une chanson et choisi notre rôle : Ahobizi (je peux parler en basque) ou Belarriprest (on peut me parler en basque). Le 29 novembre en soirée, nous nous sommes retrouvés à l’Euskal Etxe pour échanger, manger et boire (chacun avait apporté un petit quelque chose à partager avec les autres) et tenter notre chance à la tombola organisée pour l’occasion. Au-delà des élèves de Gau Eskola, plusieurs jeunes bascophones vivant à Bordeaux nous avaient retrouvés pour échanger avec nous. C’était une belle occasion de parler ensemble et ce fut pour moi un plaisir de voir mes élèves faire des efforts pour parler en euskara hors de la salle de classe. Nous avons distribué des petits lexiques de poche afin que tous continuent à mettre en pratique ce qui a été appris à Gau Eskola. Merci à tous d’être venus ! Milesker etorri zineten guztioi!

Le but d’Euskaraldia est de faire évoluer la manière dont on utilise la langue basque avec notre famille et nos amis. Le défi que nous devons relever commence donc réellement à la fin de l’opération : toute l’année et où que nous soyons, nous devons être Ahobizi ou Belarriprest pour tendre la main à la langue basque !