La Maison Basque de Bordeaux s’est associée cette année encore à la célèbre course relais en faveur de l’euskara qui a sillonné les routes du Pays Basque sans interruption du 30 mars au 9 avril. Plusieurs événements ont été organisés à cette occasion.

Le dimanche 26 mars, à Lacanau

La section Ibilki a dédié à la Korrika sa randonné pédestre organisée à Lacanau. Les participants ont pu acheter un dossard et afficher ainsi leur soutien à la langue basque en marchant au pas (« pausoka »)… un bon échauffement avant le début de la course (« korrika ») !

Le dimanche 2 avril, au village d’Ossès

La Maison Basque de Bordeaux avait réservé le kilomètre 670 de la Korrika, à l’entrée du village d’Ossès, entre Saint-Jean-Pied-de-Port et Bidarray. C’est ainsi qu’un petit groupe de courageux des sections Egia et Gau Eskola s’est retrouvé vers 12 h15 pour participer à la course. Haize et Cyril ont tenu fièrement le temoin durant tout le kilomètre, suivis d’une centaine de coureurs. Tous ont chanté haut et fort les célèbres refrains « hemen gaude, euskararen alde » ou « ttipi-ttapa Korrika », marquant ainsi leur soutien à la langue basque.

Jeudi 6 avril, à la Maison Basque de Bordeaux

Une trentaine de personnes est venue participer à la Korrika organisée à Bordeaux, en fin d’après-midi. L’événement, plus symbolique que sportif, a conduit les participants de la Maison Basque aux quais de la Garonne. A Bordeaux aussi, la langue basque est sortie dans la rue avec le slogan « Bordelen ere, euskaraz! », à la surprise générale des promeneurs ou des personnes installées en terrasse.

Comme pour la vraie Korrika, le témoin renfermait un message qui a été découvert à l’arrivée à la Maison Basque. Son auteur, le jeune Paul Moal Darrigade, de la section Egia, a partagé avec nous ce message en forme de bertso, en le chantant face à un large public qui a été séduit par sa performance (vous pouvez découvrir ce moment très émouvant en cliquant www.youtube.com)

A partir de 20 h 30, le groupe Kalakan a soulevé l’enthousiasme en proposant des chansons tirées de leurs différents albums. Certes, l’interprétation de « sagarra jo ! » était très attendue, car devenue célèbre depuis la tournée que le groupe a réalisée en 2012 avec Madonna. Mais au-delà de ce titre, l’alternance entre des chants a cappella ou accompagnés par des instruments traditionnels du Pays Basque a séduit le public. Le concert, qui affichait complet depuis près d’une semaine, a attiré à la Maison Basque des nouveaux venus, mais a aussi permis aux adhérents de différentes sections de se retrouver pour partager une soirée festive.

 

Le rendez-vous est pris dans deux ans pour la Korrika 21, qui offrira sans nul doute de nouvelles occasions de célébrer la langue basque à Bordeaux.